2013 JAN FEB MAR MAY
2012 DEC

Effets de l'activation immunitaire du fucoïdane

T cell activation. FucoidanDès la naissance, l'être humain possède une capacité naturelle qui lui permet de résister aux virus et aux bactéries ainsi que de guérir de nombreuses maladies. Cette capacité est appelée l'immunité. Mais, en raison de l'âge et d'autres facteurs, tels que l'environnement et le stress, notre immunité peut s'affaiblir. Quand certains corps étrangers entrent dans notre corps, les cellules macrophages, s'attaquent immédiatement à ces corps étrangers en les attirant à l'intérieur d'elles-mêmes pour les digérer. Les cellules macrophages prennent des mesures similaires envers les cellules cancéreuses. Chaque fois que plusieurs ennemis entrent dans notre corps, les macrophages donnent l'ordre d'attaquer à leurs associés - les lymphocytes T, dont il existe quatre types: les cellules T aideuses, les cellules T tueuses, les lymphocytes T suppresseurs et les cellules T mémoire. Quand une cellule cancéreuse est identifié, les cellules T tueuses essaient d'ouvrir un trou dans la membrane de ces cellules et y envoient des protéines enzymiques pour se fractionner à l’intérieur de ces cellules cancéreuses. Les lymphocytes T auxiliaires n'attaquent pas directement, mais libèrent de l'interleukine-2 (IL-2), de l'interleukine-12 (IL-12), de l'interféron gamma (IFN-ɣ) et d'autres cytokines pour renforcer le système immunitaire en activant les macrophages et les cellules tueuses T. Les cellules T suppresseurs donnent l'ordre d'arrêter une attaque quand il n'y a pas de cellules cancéreuses (ou d'autres corps étrangers) dans les parages. Les cellules T mémoire se souvenir des caractéristiques des ennemis afin de maximiser l'efficacité de futures attaques. En outre, il y a également des cellules tueuses naturelles (cellules NK), qui déclenchent des attaques contre les corps étrangers (y compris les cellules cancéreuses) indépendamment des autres cellules. Les cellules NK détruisent les cellules indésirables en cassant leurs membranes cellulaires. Il a été confirmé dans plusieurs études que le fucoïdane augmente la production d'interleukine-12 et l'interféron gamma. L'interleukine-12 est secrété par les macrophages et les lymphocytes B et est connu pour stimuler les cellules T et les cellules NK, qui à leur tour stimulent la production d'interféron gamma. L'interféron gamma est une lymphokine (un agent biologiquement actif), efficace contre les virus et les cellules cancéreuses, et agit en stimulant les macrophages et les cellules NK. C'est comme cela que le fucoïdane réalise indirectement l'un de ses effets anticancéreux, l'immunomodulation, en activant les immunocytes - les cellules de notre système immunitaire.

Références :

  1. F. Yu et al. 1996 Abstract of X V th Jap. Carbohydr. Symp., p.93-94
  2. C.R. Parish et al. 1999. Cancer Res., 59, 3433-3441
Thèmes: